La raison d’être d’une entreprise: un guide dans une démarche de développement durable - Parcours Développement durable PME Montréal

La raison d’être d’une entreprise: un guide dans une démarche de développement durable

Panélistes de l'atelier raison d'être

Une des étapes que doit inévitablement franchir toute entreprise le moindrement sérieuse dans ses ambitions écoresponsables, c’est de réfléchir à sa raison d’être. Cela fait d’ailleurs partie du processus pour remplir les objectifs de développement durable de l’ONU ou une certification écoresponsable. L’entreprise doit se pencher sur sa place dans la société, non seulement à ce qu’elle a à offrir en termes de produits et services, mais aussi à la répercussion que ses choix et actions entraînent, afin de concrétiser sa raison d’être à travers son développement futur.

Le concept de raison d’être se décline en trois pans principaux, qui constituent l’ADN d’une entreprise. Le premier, la mission, se définit assez naturellement. C’est la réponse à la question: « Qu’est-ce que fait votre entreprise? »

La vision demande plus de réflexion et doit régulièrement être redéfinie, car elle évolue dans le temps. En gros, c’est là où l’entreprise cherche à aller dans l’avenir. Dans un monde idéal, l’organisation devrait être en mesure de progresser dans toutes les directions à la fois, mais c’est peu réaliste. Il faut déterminer des priorités pour s’aider à prendre des décisions quand des projets entrent en compétition: si on manque de ressources, doit-on accepter tel ou tel client? Doit-on dépenser pour l’embauche de nouveaux employés ou augmenter les salaires? La réponse à ces questions variera selon ce que l’on a choisi de prioriser dans notre développement.

Finalement, l’ambition ou la conviction de l’entreprise, c’est l’ensemble des valeurs qui doivent être mises de l’avant autant à l’interne qu’à l’externe, partagées par les employés et appelées à déterminer certains choix et un code de conduite à mettre en place par l’organisation.

 

De la parole à l’acte

Trop souvent, la réflexion sur la raison d’être des entreprises démarre sur les chapeaux de roues, puis son application se bute à un écueil, puis un autre, pour stagner à un certain niveau. Par exemple, une entreprise pourrait annoncer dans son énoncé de mission et dans ses valeurs l’importance qu’occupe l’environnement pour elle, puis avoir de la difficulté à se départir d’un fournisseur pour des raisons de coûts, continuer d’accepter un type de clients plus ou moins aligné avec cet énoncé, etc.

Mais il faut aussi penser aux avantages d’une telle démarche, lorsque appliquée sérieusement. La période sans précédent que nous vivons avec la pandémie a permis de voir comment ces chaînes de valeurs peuvent constituer une force. Vous en avez certainement été témoins. Anie Rouleau, fondatrice de The Unscented Company, a partagé son expérience au cours d’une journée de conférences et d’ateliers (virtuels) pour la cohorte 2020 du Parcours Développement durable.

Suite à l’appel du premier ministre pour encourager l’achat local en avril dernier, elle reçoit un appel d’Énergir, qui souhaite aussi investir localement et a choisi les désinfectants de The Unscented Company, car ils sont locaux, biodégradables et que l’entreprise est dirigée par une femme. Cela a découlé sur les fournisseurs de The Unscented Company, car c’était dans leurs valeurs à la base d’avoir plus de 90% de fournisseurs québécois. Lorsque bien ancrée et clairement exprimée, une raison d’être peut rayonner et entraîner à sa suite toutes les parties prenantes d’une organisation.

 

Réfléchir à sa raison d’être dans le cadre du Parcours

Ce sujet a été abordé en profondeur le 30 septembre dernier au cours d’une journée de conférences et d’ateliers offerts à la cohorte 2020 du Parcours Développement durable. En plus d’Anie Rouleau, Christian Belair de Credo, David Deschênes de Prevel et Maryse Lemay d’Énergir ont échangé avec des participants sur la notion d’impact des entreprises sur la société. Gaëtan Namouric, fondateur de Perrier Jablonski, a poussé la réflexion sur la notion de raison d’être et a fourni de précieux conseils pour laisser place à la créativité. D’ailleurs, l’humble auteur de ces lignes a pu en mettre un en pratique cette semaine (et probablement le plus agréable à appliquer), car c’est en patientant en ligne à l’épicerie que les premiers mots de cet article sont nés dans mon esprit.

À ne pas manquer: nous publierons bientôt un article coécrit par Ellio et Des enjeux et des hommes, qui ont poussé la réflexion sur la notion de raison d’être des entreprises.

Lisez aussi

19 NOVEMBRE 2021

Enjeux et responsabilités socio-environnementaux des...

Mardi 26 octobre dernier marquait la tenue du deuxième atelier collectif de la cohorte 2021 du Parcours Développement...

15 OCTOBRE 2021

Entrevue avec Cardigan, une entreprise de notre cohorte

Nous avons récemment réalisé une entrevue avec Cardigan, une entreprise présente au sein de notre cohorte 2021, qui...

21 SEPTEMBRE 2021

La transition écologique, au cœur des PME québécoises

Les PME s’engagent de plus en plus dans la voie du développement durable et dans l’adoption de pratiques...