Enjeux et responsabilités socio-environnementaux des entreprises - Parcours Développement durable PME Montréal

Enjeux et responsabilités socio-environnementaux des entreprises

Mardi 26 octobre dernier marquait la tenue du deuxième atelier collectif de la cohorte 2021 du Parcours Développement durable Montréal. Toujours au sein de l’hôtel Monville au centre-ville de Montréal et dans un format mixte – en ligne et en présence -, cette journée de formation fut l’occasion pour les participants d’aborder de nombreux débats et de nombreuses questions vis-à-vis de l’engagement des parties prenantes d’une entreprise, la communication responsable, la gouvernance partagée ou encore l’impact social et environnemental d’une organisation.

Dans ce blogue, nous vous proposons une rétrospective des moments forts de cet évènement et nous traiterons des thèmes qui ont fait l’objet de discussions enrichissantes entre les entreprises participantes et nos distingués invités conférenciers.

L’engagement des parties prenantes, quand les valeurs s’entrechoquent

Parmi les enjeux qui préoccupent les entreprises en 2021, l’engagement des parties prenantes est certainement un des plus ancrées dans le quotidien d’une organisation, dans la mesure où il est nécessaire de bien connaître l’ensemble des personnes et donc l’ensemble des parties prenantes qui participent à la vie d’une entreprise, afin de voir notamment si les attentes et les valeurs de chacun sont alignées à celles de l’organisation. Animé par Marie Rousseau (médiatrice et experte en performances sociales et environnementales), le panel a donné lieu à de nombreuses discussions constructives portant sur l’impact des parties prenantes sur une entreprise. Les participants ont également eu l’occasion de se familiariser davantage avec le processus d’identification des parties prenantes – la méthode écoprocessus – afin de mieux les connaître et comprendre les enjeux qui les concernent.

L’impact social et environnemental, un enjeu incontournable

Par ailleurs, l’impact social et environnemental était également discuté lors d’un panel animé par Christian Belair (cofondateur de Credo). En effet, de nos jours, en plus des nombreux enjeux auxquels une entreprise doit faire face, accorder une importance particulière et une attention accrue à l’impact que ses activités ont sur la société et l’environnement apparaît désormais primordial afin de maintenir des liens de confiance vis-à-vis du public et des partenaires d’affaires. Cela est d’autant plus important afin d’aligner l’organisation sur les questions liées au développement durable et les bonnes pratiques d’affaires qu’il sous-tend.

Durant ce panel, les participants ont donc eu l’opportunité de traiter du rôle de l’entreprise au sein de son environnement immédiat (communauté, société) et son environnement d’affaires, afin de mesurer et réduire au minimum les impacts négatifs de ses activités et savoir communiquer sur les enjeux et les questions au cœur de la vie de leur communauté. De ce fait, la transmission d’informations dans le but d’apporter une contribution positive à la société est alors très bien perçue par la population et c’est assurément ce type d’initiatives qui permettront de juger de l’impact social positif ou négatif qu’une organisation a.

Mobilisation des employés et gouvernance partagée en contexte de pénurie de main-d’œuvre

En outre, le troisième grand enjeu discuté lors de cette deuxième journée de formation est la mobilisation des employés et la gouvernance partagée, dans un panel qui a été animé par Jean-François Bonnes (panéliste et spécialiste dans l’accompagnement d’entreprises). Les participants ont eu l’opportunité de saisir l’importance d’une gouvernance d’entreprise axée sur la communication à tous les niveaux, en accordant de l’importance à l’avis des employés et en leur permettant d’exprimer une opinion sur les enjeux majeurs auxquels fait face leur entreprise. La prise en compte de l’avis de tous et la création d’une gouvernance partagée à tous les paliers de l’organisation permettra alors de créer une dynamique positive au sein de l’entreprise, en plus d’améliorer la performance des employés et la confiance qu’ils portent à leurs dirigeants. 

La communication responsable: lorsque le langage est authentique

Enfin, un autre aspect essentiel du développement durable et des bonnes pratiques d’affaires est certainement la communication responsable, qui a fait l’objet d’une conférence animée par l’équipe de nos partenaires QUiNTUS. Ainsi, après un exposé détaillé de ce qu’est la communication responsable et des enjeux qui y sont associés, les discussions ont porté sur l’importance de communiquer de manière éthique d’un point de vue sociétal et respectueuse des valeurs prônées par le développement durable, en mettant l’emphase sur la transmission d’un message clair et sans ambiguïtés. La personnalité de la marque doit également transparaître dans toute communication afin d’assurer une cohérence et être en phase avec les valeurs initiales de l’entreprise.

Ce fut donc une riche journée de formation! Nous tenons à remercier tous les intervenant.e.s et les participant.e.s de notre cohorte 2021. Nous avons hâte de vous retrouver lors de nos futurs évènements.

Lisez aussi

15 OCTOBRE 2021

Entrevue avec Cardigan, une entreprise de notre cohorte

Nous avons récemment réalisé une entrevue avec Cardigan, une entreprise présente au sein de notre cohorte 2021, qui...

21 SEPTEMBRE 2021

La transition écologique, au cœur des PME québécoises

Les PME s’engagent de plus en plus dans la voie du développement durable et dans l’adoption de pratiques...

6 AVRIL 2021

Connaissez-vous les bénéfices d’une démarche...

Enjeux environnementaux, Responsabilité Sociale des Entreprises, Normes certifiables… Tant d’éléments récemment...